Qu’est-ce que la torture ?

  • La torture est un acte intentionnel qui provoque des douleurs, des peines ou des souffrances physiques ou mentales.

  • Elle a les objectifs d’obtenir des informations ou des confessions, de châtier ou d’intimider.

  • L’agent actif de la torture est un fonctionnaire ou une autre personne à l’instigation du premier.

    Selon la Convention des Nations Unies de 1984, la définition officielle de la torture est la suivante :

 

« Aux fins de la présente Convention, le terme «torture» désigne tout acte par lequel une douleur ou des souffrances aiguës, physiques ou mentales, sont intentionnellement infligées à une personne aux fins notamment d’obtenir d’elle ou d’une tierce personne des renseignements ou des aveux, de la punir d’un acte qu’elle ou une tierce personne a commis ou est soupçonnée d’avoir commis, de l’intimider ou de faire pression sur elle ou d’intimider ou de faire pression sur une tierce personne, ou pour tout autre motif fondé sur une forme de discrimination quelle qu’elle soit, lorsqu’une telle douleur ou de telles souffrances sont infligées par un agent de la fonction publique ou tout autre personne agissant à titre officiel ou à son instigation ou avec son consentement exprès ou tacite. Ce terme ne s’étend pas à la douleur ou aux souffrances résultant uniquement de sanctions légitimes, inhérentes à ces sanctions ou occasionnées par elles. »
Pour en savoir plus à propos du concept de la torture et ses définitions différentes, veuillez lire la présentation suivante d’Emma Bolshia Bravo Cladera : « Le concept de la torture ».
Ou visiter le site web du CIRT (seulement en anglais) – Conseil international de réadaptation pour les victimes de la torture :

Qu’est-ce que la violence d’état?

  • Violence – l’usage délibéré de la force pour parvenir à une fin ; elle a l’intention d’atteindre un objectif politique.

  • La Violence d’État est légitime et légale (et c’est pour cela qu’il est possible de distinguer la violence d’état de la violence d’un groupe criminel).

  • Les victimes sont des membres de la population civile.

L’état en tant que garant du bien-être, de la justice et de la sécurité publique, remplit une fonction civilisatrice. Lorsque le gouvernement assassine, torture, blesse ou maltraite qui que ce soit, il abuse de son pouvoir, et sa fonction civilisatrice se voit invalidée en raison d’une pratique barbare.

La violence et le terrorisme d’état sont des activités humaines conscientes, élaborées et dirigées. Elles cherchent nuire aux êtres humains à travers l’action d’autres êtres humains qui font partie d’une structure du pouvoir. Pour en savoir plus, veuillez lire ce document-ci élaboré par Emma Bolshia Bravo Cladera : « La violence d’état ».

 

Pourquoi nous importe la torture ? 

La torture suscite une vive préoccupation dans la communauté mondiale. Son objectif consiste en détruire délibérément non seulement le bien-être physique mais aussi, dans certains cas, la dignité et la volonté des communautés entières. C’est quelque chose qui concerne tous les membres de la famille humaine puisqu’il attaque les fondements de notre existence et de nos espoirs d’un avenir meilleur.  

Edificio V Centenario #2006 Piso 1 Of. A. Tél: 591 2 - 2154094

info@itei.org.bo

La Paz - Bolivie

  • ITEI YouTube
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon

© 2018 Fièrement developpé par GUARDVANT S.R.L.